SPIP

[ar] [ast] [bg] [br] [ca] [co] [cpf] [cs] [da] [de] [en] [eo] [es] [eu] [fa] [fon] [fr] [gl] [id] [it] [ja] [lb] [nl] [oc] [pl] [pt] [ro] [ru] [sk] [sv] [tr] [vi] [zh] Espace de traduction

Télécharger
Accueil > Documentation en français > Contribuer > Traduire SPIP > Les auto-références multilingues de la documentation

Les auto-références multilingues de la documentation

Mars 2009 — mis à jour le : Juin 2013

Toutes les versions de cet article :


La version SPIP 2.0 ayant introduit la possibilité de surcharger le traitement du hreflang des raccourcis, le présent site consacré à la documentation multilingue de SPIP offre à présent une méthode toute simple pour référencer ses propres articles.

Auparavant, lorsqu’un article A référençait un article B de la documentation, les traducteurs étaient devant une situation insatisfaisante et propice à l’oubli. Ils traduisaient d’abord A et obtenaient un autre article, disons C, dans lequel ils laissaient la référence à B, n’ayant pas encore l’URL de la traduction de B, puisqu’elle n’existait pas encore. Le temps que cette traduction, disons D, soit effectuée puis publiée, le souvenir que C contient une référence à B qu’il faut remplacer par D a toutes les chances d’être oublié.

A présent, les rédacteurs de la documentation doivent impérativement utiliser la notation [{}->artN] pour référencer l’article N de la documentation, et les traducteurs peuvent recopier ce raccourci sans plus avoir à le modifier un jour. En effet, si l’article N n’existe pas dans la langue du texte qui utilise ce raccourci, celui-ci produira l’URL de l’article N (ce qui est le mieux que l’on puisse faire), mais si une traduction existe, ce sera automatiquement l’URL de cette traduction qui sera produite. Plus précisément, ce comportement sera strictement observé lors d’une référence à partir de l’espace privé, tandis que dans l’espace public on ajoute la contrainte supplémentaire que la traduction soit publiée, afin de produire une URL disponible à coup sûr.

Comment est-ce possible ? En fait, depuis longtemps les raccourcis de SPIP autorisaient l’usage des accolades pour spécifier la valeur de l’attribut hreflang. Mais SPIP 2.0 interprète de plus une paire d’accolades vides comme un hreflang égal à la langue du texte où figure le raccourci. La surcharge introduite pour ce site consiste simplement à chercher si l’article désigné par le raccourci existe dans la langue indiquée par le hreflang. Si c’est le cas, le raccourci ->artN est remplacé par ->artP, où P est la traduction de N.


Voir le squelette de cette page Site réalisé avec SPIP | Espace de traduction | Espace privé